Vous êtes ici
Home > Lifestyle > Où trouver des vinyles à Rouen ? – 4 adresses à (re)découvrir

Où trouver des vinyles à Rouen ? – 4 adresses à (re)découvrir

vinyle

Né en 1946, le disque vinyle se propage en quelques années et connait un véritable âge d’or dans les années 60. Il demeure le seul moyen d’écoute jusqu’en 1961. Puis arrive la cassette, et en 1982 le Compact disque.

Les ventes de disques vinyles chutent considérablement. On se débarrasse des vieilles platines encombrantes. Les objets disparaissent, la musique ne prend plus de place, on l’écoute sur son téléphone ou l’ordinateur.

Et puis, les DJ et le hip hop le remettent au goût du jour. Soudain, 60 ans après son invention, le vinyle fait son grand retour. On récupère la platine du grand-père, on fait des recherches sur le bon coin, on se cotise à plusieurs pour en offrir une à l’anniversaire d’un pote. Aujourd’hui, des consommateurs de toutes générations recherchent des vinyles. Que ce soit en 45 ou en 33 tours, des disques colorés, translucides ou noirs, des grands classiques ou des perles rares, le disque vinyle est bel et bien revenu !

Pourquoi on aime de nouveau le vinyle ?

Parce qu’on aime l’objet. Les Millenials aiment le vintage. Alors qu’on a grandit avec le tout dématérialisé, l’objet vintage nous attire et a quelque chose de sympathique. Quand on aime un artiste, on a envie de posséder quelque chose de tangible et de durable.  Le disque vinyle se distingue par sa longévité : un vinyle bien entretenu peut être conservé durant près de 100 ans. Les premiers 33 tours sortis en 1948 sont toujours en état de marche, alors que la durée de vie d’un CD va de 2 à 20 ans ! Il y a une véritable fascination pour les 33 et 45 tours, du disque en passant par la pochette, que certains vont jusqu’à encadrer. Quand on en trouvé une pièce rare, on peut frimer auprès des copains, comme on le faisait avant avec les POGS ou les cartes Pokemon.

Parce qu’on aime le moment. Aujourd’hui, on consomme la musique comme le reste : en masse. On laisse les playlists tourner indéfiniment, Youtube choisit pour nous la prochaine chanson à écouter, et on peut écouter n’importe quel morceau, à n’importe quel moment et n’importe où en tapotant sur l’écran tactile de notre Smartphone. Avec le vinyle, on crée une petite parenthèse. Il y a un véritable cérémonial : choisir le vinyle, le sortir de sa pochette, le déposer sur la platine, faire tourner le disque à une certaine vitesse, déposer le « diamant » délicatement, le retourner à mi-parcours . C’est un moment éphémère et suspendu, qui nous fait du bien.

Parce qu’on aime le son. On apprécie la qualité du son, bien meilleure que les MP3 téléchargés ou les clips sur Youtube, mais aussi plus chaleureux et moins sec que celui d’un CD. Un vinyle, c’est vivant, ca vieillit, ca craque parfois aussi, et toutes ces imperfections lui donnent un certain charme.

A Rouen, on trouve plusieurs disquaires indépendants, qui vendent des disques d’occasion mais aussi du neuf, puisque de nombreux albums sortent à présent en 33 tours. Chacun a son style, son ambiance, son univers musical. On vous dit tout sur nos adresses préférées !
 shop

Select Records 

Ouvert en 2011, Select Records est aujourd’hui une référence connue et appréciée de tous les vinyphiles rouennais. On y trouve plus de 10 000 disques ! Le directeur Grégory Piedagnel, véritable mine d’informations, est toujours disponible pour conseiller et orienter les clients. Le magasin propose également la vente et la réparation de matériel hifi vintage. Platines disques, amplis, enceintes, cellules, diamants, courroies …et même des pochettes de protection et des sous pochettes en papier. Tout y est !

On écoute quoi ?

On y trouve de tout, dans tous les styles musicaux ! Pop, rock, funk, soul, electro, house, jazz, chanson française … On retrouve les grands classiques (Pink Floyd, Doors, Deep Purple …) mais on découvre aussi des raretés, quelques perles inattendues qu’on voit rarement ailleurs. Tout est rangé par thème, il ne vous reste plus qu’à prendre le temps de fouiller ou demander conseil au vendeur !  Les prix sont en moyenne autour de 15-25 euros, mais ils sont très variables en fonction du disque et de sa rareté. N’espérez pas trouver une perle rare à 5 euros ! On apprécie les promotions régulières, tout au long de l’année.

Le petit plus ? 

Plusieurs platines et casques sont disponibles pour écouter des extraits sur place. L’idéal avant de faire son choix ! Les disques sont testés et nettoyés sur place.

97 rue de la Vicomté

Ouvert le mardi de 14h à 19h et du mercredi au samedi de 11h à 13h et de 14h à 19h 

Facebook

platine

Les Mondes perdus

Tenue par Philippe Bérubbé, le plus ancien disquaire de Rouen, les Mondes perdus est une petite caverne d’Alibaba. Spécialisée dans le vinyle, la boutique offre un choix varié de musique ainsi que du matériel hi-fi. On y trouve plus de 8 000 disques, triés par ordre alphabétique et par genre. Un large espace est également dédié à la bande dessinée, aux comics et aux mangas. La boutique est spacieuse et on peut fouiller tranquillement dans les différents bacs. On y fait toujours de belles trouvailles !

On écoute quoi ?

Le choix de vinyles est varié, mais ravira particulièrement les amateurs de rock. Le gérant est un vrai connaisseur et se fera un plaisir de discuter garage, punk, indé avec vous. On trouve beaucoup d’occasion et un peu de neuf, à des prix très abordables !

Le petit plus ?

On adore la déco vintage, qui nous plonge dans les années 70. Il y en a partout, dans tous les coins. Les Mondes Perdus offre une petite bulle de parenthèse dans laquelle on se sent bien et dont on n’a plus envie de sortir.

76 rue Cauchoise 

Ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 19h

Facebook

Un son impur

C’est la petite dernière, qui a ouverte fin aout rue Beauvoisine ! Cette nouvelle boutique d’achat-vente de vinyles est tenue par un véritable passionné, Emmanuel Berard. On y trouve plus de 7000 vinyles, en très bon état et soigneusement classés.

On écoute quoi ?

Le disquaire se veut généraliste. On y trouve les grands noms de la pop (Bowie, Supertramp, Dire Straits, Queen), du jazz, mais aussi du reggae et de la soul. Mais la grande spécialité de la boutique, c’est le rock-psyché des années 60 et 70, le punk et le post-punk. Des groupes comme Leaf Hound, Comus, Agitation Free, Liquid Liquid ou Chrome sont largement représentés. Les prix vont de 8 à 25 euros, et une partie est soldée entre 3 et 5 euros.

Le petit plus ? 

On trouve de nombreux originaux neufs. Emmanuel Bérard met également en avant les producteurs et artistes locaux comme le groupe punk rock Olivensteins, le groupe pop rock Mister Moonlight ou encore Jean-Emmanuel Deluxe & Friends. Les collectionneurs amateurs du rock de la scène rouennaise ont trouvé leur adresse !

 

37 rue Beauvoisine

Ouvert du mardi au jeudi de 10h30 à 12h et de 13h30 à 19h, le vendredi et le samedi de 10h30 à 19h

Facebook

 

boutique vinyle

Aesthetic Circle Record Shop

Situé juste derrière la cathédrale, ce disquaire a ouvert en septembre 2018. Elle est tenue par Nimä Skill, un DJ et producteur de musique électronique. Plus qu’une boutique,  Aesthetic Circle se veut avant tout un lieu d’échange et de rencontre autour de la musique électronique. Deux platines sont à disposition pour découvrir ce que le gérant vous conseillera.
On écoute quoi ?
De la musique électronique, mais aussi de la techno et de la house, ainsi que tous les styles qui ont influencé ou influencent encore la musique électronique : hip-hop, jazz, afro, world …  Les 3000 disques en stock sont très bien triés, et on trouve des classiques aussi bien que des raretés. Les prix sont raisonnables, allant de 5 à 15 euros pour la plupart.
Le petit plus ? 
On peut se poser pour boire un café ou un thé, prendre le temps de se rencontrer et d’échanger autour de la musique électronique.

41 rue des Bonnetiers 

Ouvert du mardi au samedi de 14h à 19h

Facebook

vinyle

2 thoughts on “Où trouver des vinyles à Rouen ? – 4 adresses à (re)découvrir

  1. N’oublions pas également la bibliothèque Saint-Sever dans le centre commercial, où l’on peut emprunter des Vinyles, numériser ses propres vinyles, et même emprunter des platines facilement transportables ! Et le service est gratuit pour les Rouennais.

Laisser un commentaire

Top
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook5k
Facebook
Instagram1k
YouTube30
YouTube
PINTEREST2k