Vous êtes ici
Home > Culture > 10 rues de Rouen qui portent des noms de femmes

10 rues de Rouen qui portent des noms de femmes

rues femmes

Sur 1000 rues à Rouen, savez-vous combien portent le nom d’une femme ? 23 ! En 2013, le conseil municipal a décidé de féminiser le nom des rues à Rouen. Progression lente et loin d’être gagnée, puisqu’il n’est pas question de « débaptiser » une rue. Il faudra donc attendre que de nouvelles soient créées !

Pourquoi si peu de rues portent le nom d’une femme ?

Cette invisibilité des femmes au niveau des noms de rues n’est bien sûr pas exclusif à Rouen ! A Paris, seuls 5% des rues portent le nom d’une femme ! Et pour couronner le tout : lorsqu’elles existent, les rues dédiées à des femmes sont plutôt confidentielles.

Le fait que peu de rues portent le nom d’une femme reflète bien évidemment la domination masculine. Cela est symbolique de l’effacement des femmes dans la mémoire collective.

Pourtant, les femmes représentent la moitié de l’humanité… Et nous ne manquons pas de femmes artistes, musiciennes, créatrices, de femmes engagées dans toutes sortes de luttes, de femmes inspirantes !

Alors à Rouen, quelles femmes ont donné leur nom à nos rues ?

Non, il n’y a pas que la rue Jeanne d’Arc ! Les femmes qui ont donné leur nom aux rues de Rouen n’ont pas toutes un lien avec notre ville, mais elles méritent d’être découvertes ! Enquête.

Rue Alexandra David-Néél

C’est qui ? Née en 1868 et morte à presque 101 ans en 1969, Alexandra David-Néel est une femme aux multiples facettes ! Orientaliste, tibétologue, chanteuse d’opéra, journaliste, anarchiste, écrivaine, franc-maçonne, bouddhiste mais surtout exploralitrice, elle avait de nombreuses cordes à son arc !

En 1924, elle fut la première femme d’origine européenne à séjourner à Lhassa au Tibet. Cet exploit contribua fortement à sa renommée et fit d’elle un symbole de l’émancipation des femmes.

alexandra David-Néél

Mail Andrée Putman

Mail ? Non, ce n’est pas une adresse internet via laquelle vous pouvez contacter Andrée Putman. « Mail » est le nom d’une large voie bordée d’arbres.

C’est qui ? Née en 1925 et morte en 2013 à Paris, Andrée Putman est une architecte d’intérieur et designer française, de renommée internationale. Elle incarnait l’élégance autant que le modernisme.

En 1993, elle mena la rénovation du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Elle y inséra son style moderne et unique par petites touches, sans faire de l’ombre aux collections. Le noir et blanc, son emblème, se retrouve dans le musée au sol, sous forme de damier.

Andrée Putman

Rue Annie de Pène

C’est qui ? Annie de Pène est née en 1871 et morte en 1918 à Paris. Journaliste, éditrice, directrice de revues et romancière, elle s’impliqua beaucoup dans la Grande Guerre. Depuis les tranchées, elle a livré de nombreux reportages, qui font d’elle une pionnière du journalisme et du reportage de guerre.

Annie de Pène assume son émancipation comme de plus en plus de femmes de son temps et incarne les premières heures du féminisme. Elle fut une grande amie de Colette.

annie de pène

Rue Charlotte Perriand

C’est qui ? Charlotte Perriand est une architecte et designer française née en 1903 et morte en 1999 à Paris. Pendant plusieurs années, elle collabore avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret. Puis Charlotte Perriand se libère de l’esthétique conventionnelle et s’oriente vers le travail du bois, où elle trouve son épanouissement après un séjour de 4 ans au Japon. Après la guerre, Charlotte Perriand met en place une conception nouvelle de l’habitat, en créant une synthèse entre la tradition et l’industrie, et en donnant à ses réalisations une dimension humaine.

Elle est aujourd’hui considérée à travers le monde comme l’une des designers les plus influentes du XXème siècle.

charlotte perriand

Rue Colette Yver

C’est qui ? Colette Yver, écrivain, est née en 1874 et morte en 1953, à Rouen. Elle commence à publier dès l’âge de 18 ans des romans pour la Bibliothèque morale de la jeunesse, chez Mégard, une famille d’imprimeurs de Rouen. Toute sa vie, elle publiera environ un ouvrage par an : romans, essais, hagiographies.

Ses romans sont des fictions … antiféministes ! Ces ouvrages abondent sous la IIIème République. Ils racontent des histoires de femmes émancipées qui sont confrontées à de multiples malheurs, qu’elles n’auraient pas subis si elles s’étaient contentés de leur vie au foyer.

Rue Eileen gray

C’est qui ? Née en Irlande en 1878 et morte en 1976 à Paris, Eileen Gray est l’une des premières artistes à s’intéresser au design. Elle est considérée comme une décoratrice iconique d’ l’Art déco et aussi comme une architecte emblématique du moderniste.  Elle est connue pour avoir importé la technique orientale de la laque en Europe et pour sa villa E 1027 à Roquebrune-Cap-Martin dans les Alpes Maritimes, son chef-d’œuvre moderniste.

Contrairement à Charlotte Perriand, elle ne réalisa pas de mobilier en série, préférant travailler pour elle même, sans concession.

Eileen Gray

Rue Flora Tristan

C’est qui ? Née en 1803 et morte en 1844, Flora Tristan est une femme de lettres, connue comme étant une militante socialiste et une des grandes figures féministes du XIXème siècle. Elle lutta pour l’indépendance, la reconnaissance du travail des femmes et l’amélioration des conditions de la classe ouvrière. Elle fut l’une des figures majeures du débat social dans les années 1840 et participa aux premiers pas de l’internationalisme.

flora tristan

Rue Françoise et François-Gérard Selingmann

C’est qui ? Bon, c’est pas complètement une rue avec un nom de femme, puisque la rue porte également le nom de son mari. Mais quand même, elle mérite d’être connue ! Née en 1919 et morte en 2013, Françoise Selingmann est une résistante, journaliste, femme politique, militante féministe et défenseuse des droits de l’homme. Au cours de sa vie, elle a été de tous les combats. Figure du socialisme, elle fut une collaboratrice de Pierre Mendès France.

Rue Impératrice Mathilde

C’est qui ? Mathilde l’Emperesse est née à Sutton Courtenay en Angleterre en 1102 et morte à Rouen en 1167. Ses os sont aujourd’hui conservés dans la Cathédrale Notre-Dame de Rouen.

Elle fut impératrice du Saint-Empire romain germanique, puis comtesse d’Anjou et duchesse de Normandie. Elle aida son fils Henri II Plantagenêt dans le gouvernement du duché de Normandie et accomplit plusieurs bonnes actions en faveur de la ville de Rouen. Elle offrit notamment à la ville un pont de pierre qui subsistât jusqu’au XVIIe siècle.

Impératrice Mathilde

Rue Marie Duboccage

C’est qui ? Anne-Marie Fiquet du Boccage est née à Rouen en 1710 et morte à Paris en 1802. Il s’agit d’une écrivain, poète, épistolière et dramadurge française. Elle s’empara de grands genres littéraires alors réservés aux hommes et rencontra un grand succès, ce qui fait d’elle une femme de lettres hors norme pour son époque.

En Juillet 1746, elle reçut un prix décerné par l’Académie de Rouen, récompense exceptionnelle pour une femme.

 

Et les autres ?  On vous en parlera dans un prochain article !

 

 

One thought on “10 rues de Rouen qui portent des noms de femmes

Laisser un commentaire

Top
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook5k
Facebook
Instagram1k
YouTube30
YouTube
PINTEREST2k