Vous êtes ici
Home > Food > Et si on se faisait un poulet fermier au Cocorico

Et si on se faisait un poulet fermier au Cocorico

cocorico rouen

S’il y a bien un souvenir d’enfance immuable, c’est le poulet fermier du dimanche.
Et par ce froid de canard, on croquerait bien une petite poulette !

Alors direction le Cocorico, une nouvelle rôtisserie qui a ouvert sa basse-cour sur les quais de la Rive Gauche.  Une bonne raison de passer le pont.

 

On démarre avec une belle et grande salle lumineuse. Paille, abats jour en carton pour les œufs et petites pattes de coq en logo. Bienvenue à la ferme version bistro.

cocorico rouen
En entrée, on se lâche sur les crudités de notre enfance : poireaux vinaigrette, céleri rémoulade, betteraves rouges, œufs mayo et faisselle aux fines herbes. Retour sur les bancs de l’école avec ces plats simples mais efficaces ! Le poireau est très bien cuit et l’œuf mayo est bien réalisé, avec un jaune pas trop poussé en cuisson et une mayonnaise maison aux notes grasses et légèrement vinaigrées.

cocorico rouen

En plat, un poulet rôti à la broche sinon rien !
Notre quart de cocote vient du Pays de Caux et s’accompagne de belles frites maison avec une sauce au camembert. La chaire est dense, ferme, elle se détache facilement de l’os et reste légèrement colorée. Une cuisson parfaitement maîtrisée pour ce poulet qui a dû courir dans l’herbe avec ses cuissos bien musclés. On pousse la gourmandise jusqu’à faire tremper nos morceaux dans cette sauce normande… on a la chair de poule.
Côté frite, c’est bien doré, croustillant, fondant, légèrement sucré. Ce petit poulet frites nous a rabattu notre caquet !

cocorico rouen

 

Pour finir notre dîner nostalgique, on fonce également sur le dessert qu’affectionnent tous les enfants et que font toutes les mamans : la mousse au chocolat. Sur notre crème, une petite meringue et beaucoup de copeaux de chocolat. La mousse est vraiment très bonne, onctueuse avec ce bon goût de chocolat sucré mais l’ajout de copeaux est à notre avis superflu car le dessert se suffit à lui-même. Miam.

cocorico rouen

Verdict : On est séduit par cette nouvelle adresse avec une vue imprenable sur la Rive Droite. De bons produits, des poulets qui tournent à la broche dans une cuisine ouverte, on sent le jus de volaille et la générosité. A faire en famille !

Le plus : une madeleine de Proust qui s’est coiffée d’une crête rouge

Le moins : un petit manque de storytelling dans nos menus

Tarifs midi : 18€ entrée + plat + dessert
9€ pour les enfants

Le Cocorico
107 Allée François Mitterrand, 76100 Rouen
02 78 77 11 36

Laisser un commentaire

Top
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook5k
Facebook
Instagram1k
YouTube30
YouTube
PINTEREST2k