Vous êtes ici
Home > Lifestyle > Top 5 des #Hashtags Girl Power et badass à suivre

Top 5 des #Hashtags Girl Power et badass à suivre

Après l’affaire Weinstein, les langues se sont libérées, et on parle des conditions des femmes. Et c’est sur Instagram et Twitter que les hashtags explosent. On vous a fait un petit top des Hashtags carrément girl power du moment !

Le #Girl Power, Kézako ? (parce que c’est bien beau d’en parler mais faut savoir ce que c’est pour commencer ! )

Girl Power, c’est tout d’abord un mouvement féministe. Il se fait connaitre dans les années 90 grâce à la culture musicale pop, qui permet à la gente féminine de s’exprimer librement et de briser les tabous. Des exemples ?  Like a Virgin de Madonna, ou encore Wanna be des Spice Girls.

Au début, le mouvement est perçu comme visant à rééquilibrer les inégalités hommes-femmes. Mais il va plus loin !

En réalité, il cherche à afficher le développement de la femme dans la société et son égalité face à l’homme.

Qu’est ce que le Girl Power en 2019 ?

Véritable égérie du féminisme, la Maman est un symbole de force dans la société depuis quelques années. Mais pas seulement, on valorise maintenant l’indépendance à tous les niveaux.

C’est à dire ? Une femme a aussi le droit de ne pas vouloir d’enfant, elle a le droit d’être en dehors des critères de beautés (minces ou rondes) … Ce n’est pas ça qui la définit en tant que tel.

En 2019, la femme c’est une manière d’être. « On ne naît pas femme, on le devient. » Et là on dit merci qui ? Merci Simone !

Le #Assume (qui bouscule tout)

C’est lancé par qui ?

Dans cette course à la libération féminine, le #Assume vise tout simplement à s’accepter tel qu’on est. Il émerge avant l’été sous la forme du #objectifbikinifermetagueule.

L’idée est de dire non au diktat du corps parfait. C’est la comédienne et humoriste Laura Calu qui le lance en avril (là où « normalement », on commence à sculpter son « Summer body »…). Elle décide de lancer un appel sur Instagram. Sous son poste, elle écrit :

« Je n’aurais jamais osé poster une photo de mon corps tel qu’il est. Tu peux te dire ce que tu veux. (…)Trop grande, trop masculine. (…) En aidant les autres à se sentir mieux je fais de l’auto-thérapie. Ça va de mieux en mieux. Je commence à comprendre ce qu’est réellement la beauté. J’ai été très mince, j’ai été plus pulpeuse et je n’ai jamais pour autant été mieux. (…) Je crois que le plus important, c’est d’être heureux et de s’accepter tel que nous sommes. Merci à toutes et tous de jouer le jeu, ce serait cool que tout le monde se sente un peu mieux. Je ne pouvais pas vous pousser à continuer de poster vos photos sans en poster moi-même. Du coup, continuons ! Je compte sur vous. »

C’est quoi ?

C’est donc un Hashtag qui donne la parole à toutes les femmes. Le principe est de s’accepter tel qu’on est, sans complexe. On apprend à aimer son bidon ! Et même les hommes s’y sont mis !

Derrière ce « Assume », il n’est pas seulement question de s’accepter physiquement, mais aussi de voir tel quel ce qui est intrinsèque à la condition féminine : les vergetures, les règles, la grossesse..

Des témoignages de femmes se publient aujourd’hui par milliers. Elles osent enfin parler d’une grossesse mal vécue, d’un accouchement compliqué, de leurs règles douloureuses..

Laura Calu

Image : https://comedieenile.be/spectacle-laura-calu-162

Le #Janu_hairy (un peu poil à gratter)

C’est lancé par qui ?

En 2016, le Hashtag #lesprincessesontdespoils, lancé par Adèle Labo, jeune belge de 16 ans, a commencé à décomplexer certaines femmes.

Toujours sur la route de la libération et de l’acceptation, un nouvel Hashtag a vu le jour récemment : #Janu_hairy. Contraction de « January » et « Hairy », on peut le traduire en « Janvier poilu ». C’est une étudiante anglaise qui est à l’origine de ce défi qui en hérissera surement plus d’un…

En mai 2018, Laura Jackson, 21 ans, commence à laisser pousser ses poils pour ses études de théâtre. Si ça c’est pas une élève impliquée ! Cette expérience lui révèle bien vite que les poils chez les femmes sont un véritable tabou, et qu’elle doit faire face au regard désapprobateur des autres.

Quelques semaines passent, mais la jeune étudiante commence à aimer ses poils au naturel et se réjouit de ne plus passer par ces moments désagréables de rasage.

En Janvier 2019, le #Janu_hairy voit alors le jour. Finalement, ce body challenge de janvier fait son bout de chemin et c’est une réussite ! L’étudiante lance même une récolte de fond dans ce challenge, pour l’association Body Gossip, dont l’intention est de guider chacun et chacune sur la voie du Body Positivism.

C’est Quoi ?

Le but du #Januhairy est assez simple : on pourrait aller jusqu’à dire reposant. On laisse pousser ses poils (en hiver ça tient chaud), et on voit ce que ça nous fait. L’objectif ultime évidemment est de s’accepter en version chewbacca, et de se dire qu’après tout le choix nous appartient.

Une fois que vos poils ont poussé, vous les montrez dans une photo de vous sur les réseaux sociaux. Et voilà vous avez fait un pas vers la normalisation des poils chez la femme ! Vous pouvez même décider d’en faire une résolution 2019 et de ne plus vous raser.

Des stars comme Miley Cyrus, Julia Roberts ou Paris Jackson se sont déjà rebellées face aux diktats. Alors, pourquoi pas vous ?

Janu Hairy

Image : @Janu_hairy

Le #Body positivity : « The Revolution starts with you »

C’est lancé par qui ?

Ce mouvement, créé en 1996 à Berkeley, a été crée par 2 femmes : Connie Sobczak et Elizabeth Scott.

Il est expliqué sur le site de leur organisation www.thebodypositive.org que Connie a eu des troubles alimentaires à l’adolescence. Elle a également perdu sa soeur, et c’est en son honneur qu’elle a créé ce mouvement.

Elle voulait être certaine que sa fille et les autres enfants pourraient vivre dans un nouveau monde. Un monde dans lequel les gens s’intéresseraient davantage aux valeurs de la vie, plutôt qu’à leur corps.

C’est quoi ?

Elles ont développé le mouvement Body Positive dans une idée de libération des corps et des esprits. L’objectif est de repenser notre relation au corps avec sagesse, humour et amour. Ces deux femmes ont alors aboutit à la création d’une « communauté vivante et thérapeutique qui libère des message sociaux oppressants ».

Instagram a relancé ce mouvement et lui a donné un nouveau souffle. Et quel souffle ! Le #Bodypositivity compte actuellement 2 732 830 publications. On y voit en majorité des femmes, mais aussi dans quelques post des hommes, des parties de corps comme des mains qui se serrent, ou de la nourriture comme une part de pizzas … Ou enfin des Leitmotiv’ pour se booster tous les jours à aimer son corps.

body positive

Le #LesFemmesVeulent

C’est lancé par qui ?

C’est une idée de la Radio Mouv’. Dans sa matinale du 7 Novembre 2016, elle appelle les femmes à exprimer leur mécontentement. Ce jour là, à 16h34 jusqu’à la fin de l’année, c’est comme si les femmes n’étaient pas payées.

Les femmes sont payées en moyenne 16% de moins que les hommes en Europe, et 15% en France.

C’est quoi ?

Le 7 Novembre 2016, les femmes sont appelées à arrêter de travailler à partir de 16h34, pour lutter contre les inégalités salariales hommes-femmes.

Dès le matin, les femmes ont écrit leurs revendications sur Twitter avec ce #lesfemmesveulen, mentionné plus de 2800 fois à 11h30. Il est repris avec le #7novembre16h34. On commence par aborder l’égalité salariale, mais on s’étend à bien plus au fil de la journée.

On parle alors du harcèlement de rue, de l’avortement dans les meilleures conditions possibles dans tous les pays, ou encore du choix des vêtements en fonction de la Sécurité Sexuelle qu’ils apportent (un jean plutôt qu’une jupe c’est plus sur pour une femme).

Ce hashtag est adressé au gouvernement pour qu’il considère des inégalités Hommes-Femmes comme une priorité.

rebelle

Le #PayeTesRègles (qui coule de source)

C’est certainement le Hashtag le moins connu et le moins suivi de ce top, mais qui défend la cause la plus actuelle.

C’est lancé par qui ?

Avoir ses règles ce n’est pas un choix, et pourtant on paye les protections hygiéniques de l’adolescence à la ménopause. Face à cette injustice, l’internaute Axelle de Sousa a lancé une pétition sur Change.org pour demander la gratuité des protections périodiques pour les personnes en difficulté financières. Cette pétition a été adressée à Agnès Buzyn, Marlène Schiappa, et Emmanuel Macron.

Axelle a expliqué la raison de cette demande  :

« On estime le coût des menstruations à environ 18 euros par mois, mais il peut doubler ou tripler. Car il ne s’agit pas de compter uniquement les protections hygiéniques, mais également les antidouleurs qui sont nécessaires quand les règles sont insupportables ou les sous-vêtements, vêtements ou linges de maison, ruinés par des fuites accidentelles. »

Cette pétition est accompagnée du #PayeTesRègles pour conquérir un maximum de personnes. Elle en est actuellement à 40 000 Signataires en 4 mois. Et si votre résolution de l’année c’était de la signer, cette pétition ?

C’est quoi ?

C’est un Hashtag qui montre tout le tabou qui règne autour des règles.

Des images coup de poing pour illustrer ce moment désagréable qu’on a pas choisi et dont on ne devrait pas avoir honte. Il y a également des chiffres, comme 23 000.

23 000, c’est quoi ? 

Eh bien avoir ses règles coûte en moyenne 23 000 euros par femme.

Ce hashtag permet donc de parler de nombreux sujets qu’on aborde encore difficilement ou depuis peu. On parle endométriose. On parle de la Cup, qui permet à certaines de mieux vivre leurs règles et en plus de faire du bien à la planète (parce qu’on y pense pas mais avoir ses règles pollue !). On parle la galère que représentent les règles, quand on est une femme SDF et qu’on n’a pas les moyens de se payer des protections.

règles

 

Voilà, ce top carrément GirlPower est fini ! Il y a d’autres mouvements et Hashtags évidemment qui n’ont pas été cité, comme le #FreeTheNipple, ou encore le #Heforshe. On a listé nos coups de coeur, on attend les vôtres dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Top
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook5k
Facebook
Instagram1k
YouTube30
YouTube
PINTEREST2k