Vous êtes ici
Home > Mode > Le cuir végétal, la nouvelle trouvaille Human, Animal & Earth Friendly !

Le cuir végétal, la nouvelle trouvaille Human, Animal & Earth Friendly !

cuir

Pourquoi ne pas se mettre des melons ou des pamplemousses aux pieds ?
C’est en tout cas l’idée de génie qu’on eut des chercheurs. Le but est de travailler la peau du fruit pour la transformer en matière souple et résistante afin de l’adapter à notre quotidien vestimentaire.

 

Le saviez-vous ? L’industrie du cuir est l’une des industries les plus polluantes au monde, en plus d’être tout même un peu cruelle envers les animaux. 

Neuf milliards de chaussures sont produites par ans ! Alors pour l’industrie du cuir, c’est une aubaine.
Mais pour cela, c’est la vie d’un milliard de bovins que l’on sacrifie chaque année. L’élevage bovin est la plus polluante au monde. En cause, leur consommation d’eau, leurs gaz et leurs excréments très nocifs pour la couche d’ozone.

La quasi totalité des grands industriels importent leur matière première. C’est 80% du cuir qui est issu de pays en voie de développement. Il traverse le globe pour rejoindre les usines européennes notamment l’Italie qui en est la première importatrice. Si les conditions d’exploitation du cuir en France sont extrêmement strictes et encadrées, ce n’est pas le cas partout.
Dans ces pays, les conditions de travail sont loin d’être éthiques (salaires très faibles, travail des enfants) et la protection des travailleurs est quasi nulle. En contact permanent avec des produits chimiques extrêmement dangereux pour la santé, les cancers et maladies de peau sont monnaie courante.
Les tanneries ne s’embarrassent pas non plus de leurs déchets hautement toxiques et déversent chaque jour 21 millions de litres de déchets toxiques directement dans la rivière.
L’info choc : les industriels n’hésites pas à utiliser du cuir de chat ou de chien, très doux et très souple. Idéal pour confectionner des gants sans obligation de mentionner l’animal sur l’étiquette.

 

Face à cette catastrophe, le cuir de fruit semble être un alternative très alléchante

La peau du fruit, une alternative durable ?
C’est en tout cas ce tente de démontrer ces scientifiques car, en plus de proposer des avantages écologique et éthiques, il tient sa promesse de par ses similarités avec le cuir animal : souplesse et résistance. Ajoutez à cela que les humains vont consommer le fruit et que sa peau, une fois récupérée, peut être teinte avec des pigments végétaux, c’est un jackpot !

Sa limite ? Les industriels trainent les pieds à prendre ce virage plus écologique car le cuir animal reste très rentable. Actuellement, cette matière prometteuse n’est développée qu’à petite échelle.

 

Pour en savoir plus, regardez le documentaire de Xénius, la formidable émission d’Arte, sur le cuir végétal :

Laisser un commentaire

Top
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook5k
Facebook
Instagram1k
YouTube30
YouTube
PINTEREST2k