Vous êtes ici
Home > Lifestyle > Comment devenir un Bobo rouennais ?

Comment devenir un Bobo rouennais ?

Le concept de « bourgeois-bohème » ou bobo, est naît dans les années 80 et a été définit par le journaliste David Brooks, auteur du livre Bobos in Paradise. Il dépeint ainsi l’apparition d’une nouvelle forme de bourgeoisie, au sein des grandes villes américaines et européennes. Les bobos rejettent les codes et le mode de vie de la bourgeoisie traditionnelle et s’efforcent de revisiter la figure de la bourgeoisie.

Pour certains, le terme de « bobo » est teinté d’une certaine moquerie.

Néanmoins, être un bobo, c’est aussi tout un art … ! 

Et parce que ce n’est pas réservé qu’aux parisiens, on vous donne quelques astuces pour devenir un vrai bobo rouennais !

Prendre un cours de nu

Le bobo aime la culture et l’art. Pour développer sa créativité, il n’hésitera pas à exercer son coup de crayon en prenant un cours de dessin. Mais plutôt que des natures mortes ou des portraits, le bobo préfèrera dessiner les modèles vivants nus.

On vous conseille les cours de Nicolas Gouesbet, à l’Atelier Bon Enfant.

45 rue des Bons Enfants 76 000 Rouen

06 70 39 28 65

Plus d’infos sur la page Facebook 

Se déplacer à vélo

Le bobo est écolo ! Il est volontiers anti-voiture et défend les déplacements responsables, qui contribuent à désengorger le centre ville de la circulation automobile, surtout en période de travaux ! Il utilise plutôt son propre vélo, mais pourra aussi enfourcher à l’occasion un Cy’clic, les vélos en libre service !

Faire ses courses au marché place Saint Marc

Le bobo consomme des produits bios et locaux. Il fait ses courses au marché place Saint Marc, ou chez les petits commerçants de la rue Armand Carrel. Le marché anime la grande place du centre historique quatre jours par semaine : le mardi, le vendredi, le samedi et le dimanche. Le dimanche est le jour idéal pour rencontrer un max de petits producteurs. On y trouve les nombreux maraichers, mais aussi fromagers, bouchers et poissonniers de la région … Après ses emplettes, on va boire un petit blanc sur l’une des terrasses de la place. 

Jouer au Möolky avec ses amis

Le Möllky a remplacé la pétanque et est devenue le nouveau jeu tendance. Il attire les bobos par son aspect naturel : les quilles sont en bois ! Le Möllky, c’est Finlandais, et c’est donc un peu exotique. Ca se prononce « meule-cul », et c’est donc un peu bizarre. De l’exotisme associé à de la bizarrerie, c’est forcément fun ! On y joue avec ses amis en fin d’après-midi, dans les jardins de l’Hotel de ville. 

Boire un Spritz à l’Antico

Faiblement alcoolisé, fraiche et fruitée, cette boisson italienne est la plus tendance du moment. Ce cocktail vénitien est composé de prosecco (vin blanc pétillant italien), de liqueur à base d’agrumes et d’un trait d’eau gazeuse. C’est le must des bobos chics ! On le savoure attablé à la terrasse de l’Antico Caffé, pour profiter du cadre magnifique de la place Saint-Barthélémy, juste en face de la belle église Saint-Maclou. 

Laisser un commentaire

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
Top
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook5k
Facebook
Instagram1k
YouTube30
YouTube
PINTEREST2k