You are here
Home > Food > Minute et Mijoté, l’adresse de Rouen qui en a sous la toque !

Minute et Mijoté, l’adresse de Rouen qui en a sous la toque !

magret de canard minute et mijoté

Pour notre prochaine table, nous vous avons mijoté une petite surprise !

Quartier du Vieux Marché, on foule les pavés de la rue Cauchoise, on prend la première à droite et on s’arrête devant Minute et Mijoté, une table répertoriée dans le fameux Guide Michelin.

On passe la porte, ambiance bistrot chaleureuse bien dans son jus pour le décor, avec des photos en noir et blanc au mur, pleins de moules à gâteaux  accrochés et une grande ouverture sur la cuisine.

Le menu est simple, préparé maison avec des produits bruts et on se concentre sur 5 entrées, 5 plats et 5 desserts. Une carte rassurante, gourmande et concise, ce qui est souvent annonciateur d’une certaine qualité dans le produit.

Pour patienter, on nous propose un petit amuse-bouche de radis noirs, lamelles de comté, morceaux de jambon cru fumé, assaisonné d’une huile d’olive au basilic avec une poudre de baies rouges. Le piquant du radis s’accorde bien avec le comté, on a presque l’impression d’avoir un petit goût de pesto en bouche grâce à l’huile d’olive. Un préambule délicat et appréciable.

amuse bouche radis minute et mijoté

On commande quoi ?

Pour nous, ce sera une entrée aux saveurs de la montagne avec des Crozets au Beaufort « façon risotto ». Rappelez-vous, les crozets, ce sont ces petites pâtes carrées assez épaisses au sarrasin d’origine savoyarde. Dans notre belle assiette creuse, on trouve un petit risotto de pâtes qui sent bon le beaufort, coiffé d’une tuile de parmesan. Cette entrée est fondante en bouche, gourmande, la tuile apporte une touche de croquant. On adore !

crozet au beaufort minute et mijoté

Question plat, on opte pour le plat du jour : un magret de canard et son écrasé de pomme de terre.
Dans notre assiette, le magret est de bonne taille, une cuisson « rosé » avec une peau bien dorée, l’écrasé de pommes de terre baigne ses pieds dans la sauce du magret et la salade nous fait de l’œil juste à côté.
Le plat est réussi, il n’y a rien à redire. Le canard est tendre, goûteux, la purée se laisse manger tranquillement et la salade vient rafraîchir le palais. Nous, on a adoré étaler la purée dans la sauce pour lui apporter un petit goût fumé, on a même fini par saucer l’assiette !

magret de canard minute et mijoté

Pour mon acolyte du jour, c’est du côté de la mer que penche son assiette avec un bar vapeur et sa purée de légumes au raifort. Le poisson est nacré, la chaire bien tendre, cette cuisson vapeur garde toutes les saveurs marines du bar. En accompagnement, on trouve deux petites purées maison pour un match vert contre orange ! D’un côté, une purée de brocolis savoureuse et de l’autre, la douceur du butternut. Un joli duo surmonté de jeunes carottes entières pour apporter un peu de mâche. L’assiette marche bien, mais on aurait peut-être aimé avoir un petit quelque chose de craquant à se mettre sous la dent, comme une petite tranchette de lard grillé pour apporter un peu de relief et de contraste.

bar vapeur minute et mijoté

Et côté sucré ?

En face de moi, on se laisse amadouer par un petit sablé breton avec une crème à la vanille et des pommes poêlées. Le sablé s’émiette (peu être un  poil trop) pour se mélanger à la vanille, les pommes sont très bien cuites et se laissent caresser par un petit caramel. Du croquant, du sucre et du fruit pour un dessert gourmand.

sablé breton minute et mijoté

De notre côté, on se laisse tenter par les recommandations de la chef et on opte pour le fondant à l’orange « façon baba ». C’est un gâteau à l’orange, entre le cake et la génoise, qui boude le rhum pour faire trempette dans du cointreau, cette liqueur exquise aux écorces d’orange. En accompagnement, des suprêmes d’orange et une petite chantilly légère comme un nuage.
Ce baba est une petite bombe ! Le gâteau s’imbibe bien, l’orange donne du peps, la chantilly adoucit le tout et ce jus au cointreau… hummm, un vrai régal, il donne du caractère au dessert sans que l’alcool ne nous monter à la tête.
On est baba de ce baba !

baba orange minute et mijoté

Verdict : c’est carton plein pour Minute et Mijoté, l’adresse discrète de la rue de Fontenelle. Des plats équilibrés avec de bons produits, une carte de saison qui change tous les mois et un service souriant qui vous accompagne en toute discrétion.

 

Niveau tarif : 22,50€ entrée/plat du jour/dessert et 31€ entrée/plat/dessert
Une addition en accord avec une cuisine gastronomique, Minute et Mijoté garde la toque sur les épaules.

Minute et Mijoté
58 Rue de Fontenelle, 76000 Rouen

 

2 thoughts on “Minute et Mijoté, l’adresse de Rouen qui en a sous la toque !

Laisser un commentaire

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
Top
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook4k
Facebook
Instagram700
YouTube30
YouTube
PINTEREST2k