You are here
Home > Actu > Inédit : L’Espace de la Calende propose une expo mieux qu’à Paris !

Inédit : L’Espace de la Calende propose une expo mieux qu’à Paris !

espace de la calende

C’est la première exposition de l’année à l’Espace de la Calende et une chose est sûre, l' »Ambition » sera le leitmotiv de 2018. Du 13 janvier au 10 mars, la galerie propose une exposition inédite avec deux artistes contemporains d’exception, Charles DUCROUX et Jean-Claude OURDOUILLIE.
Leurs points communs ? L’architecture, leur intérêt pour les lignes des bâtiments et leur environnement.

Vous ne les connaissez pas ? On va vite y remédier !

 

Charles Ducroux, le pharmacien qui devint artiste

C’est certainement le peintre au parcours le plus atypique. Avant d’exposer dans les plus belles galeries de Normandie, vous pouviez le croiser en aller chercher vos médicaments à la pharmacie. Après des cours du soir et de multiples formations sur les arts de la toile, il se lance seul dans la peinture d’atmosphère tel un Hopper des temps modernes.

Ses tableaux ? Très contemplatifs. Largement inspiré de ses voyages aux Etats-Unis, ses dernières œuvres reflètes la vie des rues, le quotidien ordinaire, les journées à Chicago. On y voit ses habitants attendre le bus, un homme disparaître au coin d’une rue, une femme descendre des escaliers… on entendrait presque quelques notes de jazz s’échapper d’un saxophone non loin de la toile.
Son talent, c’est de peindre et de dépeindre comme une photo l’instant présent avec réalisme et mélancolie. Nous sommes les spectateurs discrets d’un moment de vie. La poésie au bout du pinceaux.

Son point fort : une technique du dessin affirmée qui lui permet d’amener une perspective très réaliste dans son travail. Pour l’application de la couleur, il aime utiliser le couteau pour apporter cet effet de mouvement sur sa toile.
[slide-anything id= »4842″]

 

Jean-Claude Ourdouillie, l’hyper-technicien autodidacte

Qui a dit qu’il fallait faire de grandes écoles pour être artiste ? C’est après avoir fait plusieurs petits boulot que Jean-Claude Ourdouillie a découvert la céramique ou l’art de travailler l’argile. Après plusieurs travaux dans des ateliers, il s’intéresse finalement au verre, réceptacle de la lumière et de la transparence.

Ses œuvres ? Des sculptures architecturales. Le verre est une matière peu connue du grand public et pourtant, sa complexité doit se manier avec précaution et patience. Matière vivante, Jean-Claude Ourdouillie sculpte la pâte de verre pour créer, mouler et structurer des maisons en y insérant de la couleur. Pour ce faire, l’artiste crée lui même un moule qui accueillera le verre fondu à la bonne température (parfois au degrés près), afin que celui-ci repose pour épouser la forme souhaitée.
Etre sculpteur de verre, c’est l’amour d’un art trop peu compris.

Son point fort : une maîtrise technique à toute épreuve, une transparence poétique et beaucoup de couleurs.
[slide-anything id= »4844″]

Pour aller voir cette expo, rendez-vous au 31 Rue du Bac, 76000 Rouen

Espace de la Calende
31 rue du Bac, 76000 Rouen

Ouverture du mardi au samedi
10h-12h et 14h-19h

Laisser un commentaire

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
Top
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook5k
Facebook
Instagram1k
YouTube30
YouTube
PINTEREST2k