Vous êtes ici
Home > Bien-Etre > AROMATHÉRAPIE : Aller à l’Essentiel

AROMATHÉRAPIE : Aller à l’Essentiel

huiles essentielles

Dans notre article bien-être, on a omis de mentionner l’aromathérapie. Mais c’était loin d’être un oubli.
On vous réservait en fait un article spécial sur les huiles essentielles !
A lire, pour mieux se guérir tout en se faisant plaisir !

 

10 QUESTIONS-RÉPONSES pour mieux comprendre l’aromathérapie

1. L’aromathérapie, c’est quoi ?
C’est la médecine qui soigne à l’aide d’huiles essentielles. Le terme est assez récent, puisqu’il est apparu en 1930.
Les plantes « aromatiques » fabriquent des essences pour se protéger, se soigner, se réparer. Par exemple, elles leur permettent de séduire les insectes pollinisateurs, de se protéger des brûlures du soleil ou du froid, des prédateurs et des maladies … Pour résumer, ces plantes survivent grâce à leurs essences.

2. Ca vient d’où ?
Les Egyptiens utilisait déjà l’aromathérapie pour embaumer leurs morts 3200 ans avant JC. Mais en l’absence d’outils « scientifiques » pour détailler leur composition, les huiles essentielles sont restées au stade de la parfumerie jusqu’au XIXème siècle.
Petit à petit, au fil des siècles, on les a quasiment toutes découvertes. Mais il a fallut attendre de les analyser au plus près pour en saisir les finesses thérapeutiques.
La patrie de l’aromathérapie c’est … la France ! C’est là que l’on connait et que l’on utilise le mieux les huiles essentielles. A part quelques exceptions, elles sont assez peu connues du reste du monde. Mais cela est en train d’évoluer !

3. Quelle est la différence entre l’aromathérapie et la phytothérapie ?
La phytothérapie est la médecine par les plantes. Elle se décline sous de très nombreuses formes : tisanes, extraits secs ou fluides, sirops, suspension de plantes fraiches … Elle fait généralement appel à l’ensemble de la plante.
L’aromathérapie, c’est une branche de la phytothérapie. On utilise une seule partie de la plante et sous une forme très concentrée. Les techniques d’extraction de l’huile essentielle sont plus délicates que celles employées en phytothérapie.

4. Les huiles essentielles, c’est quoi ? Comment sont-elles extraites des plantes ?
Lorsque vous dites aimer l’odeur des oranges, des roses ou de la lavande, vous aimez en fait l’odeur de leurs « huiles essentielles ». Ce sont les parfums concrétisés des plantes. Il existe plusieurs façons de les extraire, mais deux procédés sont principalement utilisés : la distillation et l’expression.
La distillation : C’est de loin la plus répandue, car elle convient à la majorité des plantes. Les huiles essentielles sont insolubles dans l’eau (ce sont des huiles!). En revanche, la vapeur d’eau que l’on projette sur la plante se charge au passage des huiles. Dans un appareil spécial, la vapeur d’eau ainsi lestée des huiles essentielles est envoyée dans un compartiment pour y refroidir. Là, la vapeur redevient liquide et les huiles s’en désolidarisent (elles flottent à la surface). On les récupère alors par décantation. On parle d’ « huile essentielle ».
L’expression : Cette méthode consiste à presser la partie de la plante concernée pour en exprimer les essence. C’est exactement ce que vous faites lorsque vous pressez entre vos doigts une épluchure de clémentine ou d’orange : ce qui en sort et pique les yeux, c’est de l’huile essentielle.

5. Quelle est la différence entre huile essentielle et huile végétale ?
C’est pas du tout pareil ! Parmi les huiles végétales, on trouve l’huile d’olive, d’argan, de macadamia, d’amande … Contrairement aux huiles essentielles, elles ne se volatilisent pas et sont constituées à 100% de graisses.
A l’inverse, les huiles essentielles ne sont pas grasses et s ‘évapore facilement.
Extrêmement concentrées, on les utilise à raison de seulement deux ou trois gouttes… mélangées à une large cuillère à café pour l’huilé végétale.
Les deux fonctionnent très bien ensemble, et on conseille généralement de diluer les huiles essentielles dans de l’huile végétale, par exemple pour un massage.

6. Comment être sûr d’acheter des huiles essentielles naturelles et de qualité ?
Dans les pharmacies, les boutiques de produits naturels ou au rayon « santé » des parapharmacies, on ne trouve théoriquement que des huiles essentielles « pures ». Mais toutes ne sont pas de qualité égale.
Méfiez vous des circuits moins sûrs, comme Internet (bien que certains sites fournissent des produits de bonne qualité) ou les marchands ambulants.
Sur l’étiquette, cherchez les mentions :
– « 100% naturelle, 100% pure et 100% intégrale » : l’huile essentielle est non dénaturée, non « mélangée » à d’autres substances – synthétiques ou naturelles – de moindre qualité.
– « HEBBD » (Huile Essentielle Botaniquement et Biochimiquement Définie) : la variété, l’espèce et le chémotype botanique de l’huile essentielle sont connus, référencés et analysés. C’est INDISPENSABLE pour pouvoir prétendre se soigner avec les huiles essentielles. Ou HECT : Huile Essentielle Chémotypée.
– « Bio » (facultatif) : pourquoi pas, à condition qu’un organisme certificateur reconnu, comme Ecocert, par exemple, valide cette précision.

7. Comment les utilise t-on ?
On les respire (voies olfactive ou aérienne).
On les avale (voie buccale)
On les applique sur la peau (voie cutannée)
On les prend en suppositoire (voie rectale) ou en ovule (voie vaginale)
Dans tous les cas, elles pénètrent dans notre corps pour atteindre la circulation sanguine afin d’être acheminées jusqu’au site malade.

Attention, les huiles essentielles ne se mélangent pas à l’eau. Pour les absorber par voie orale, il faut les mélanger avec un peu de miel, de sucre, d’huile alimentaire ou de sirop d’érable. On peut aussi les poser sur un comprimé neutre avant de le laisser fondre en bouche.

8. A quoi servent-elles ?
A nous guérir !
Elles sont choisies en fonction de notre trouble, mais aussi de notre cas personnel (âge, sexe, état de santé).
Certaines sont antiseptiques, d’autres anti-inflammatoires, apaisantes, analgésiques, diurétiques, digestives …
Elles agissent partout dans le corps : système endocrinien (hormones) ou nerveux, cutané, système digestif ou urinaire.
Leur maniement délicat explique qu’il est hors de question de les prendre à la légère.

9. Peut-on les conserver indéfiniment ?
Non ! Légalement, pour la vente, la limite de conservation est fixée à 5 ans.
Chez soi, on conseille de les garder de 3 à 5 ans. A condition de les conserver dans de bonnes conditions : dans un endroit sec et frais, à l’abri de l’air et de la lumière.
Les essences d’agrume (huile essentielle d’orange, de mandarine, de citron, de pamplemousse) se conservent mal et doivent être renouvelées tous les ans.
D’autres, à l’inverse, se bonifient avec le temps, comme le bon vin … C’est particulièrement vrai pour les huiles essentielles épaisses.
Si votre huile essentielle devient trouble, que sa consistance devient moins fluide, plus épaisse, et que son arôme change radicalement … alors elle est périmée. Il convient alors de la jeter !

10. Peuvent-elles provoquer des effets indésirables ?
Il ne faut surtout pas jouer à l’apprenti sorcier et imaginer des petits mélanges soi-même si vous n’avez pas une connaissance TRES solide des huiles essentielles. Les conséquences peuvent être fâcheuses …
Malgré leur aspect plaisant et inoffensif, elles sont très puissantes.
Les doses toxiques dépendent de chaque huile essentielle mais peuvent être très rapidement atteintes … Il suffit de 1g d’huile essentielle de lavande pour devenir somnolent, de 2g d’hysope pour démarrer une crise d’épilepsie … En dehors de ces cas théoriques et très extrêmes, il faut apprendre à reconnaître des effets secondaires plus bénins. Réaction allergique, irritation ou rougeur de la peau … Quelques huiles essentielles sont connues pour leur dermocausticité. Alors qu’en interne, les mêmes peuvent ne poser aucun problème.
Mais si elles sont bien utilisées, elles ne présentent aucun danger et n’offrent que la puissance de leur efficacité.
A retenir : 1 goutte, c’est 1 goutte, ce n’est pas 2 gouttes !

huiles essentielles

 

5 HUILES ESSENTIELLES INDISPENSABLES

1. LAVANDE : la polyvalente
C’est la plus polyvalente des huiles essentielles, et il en existe près de 10 variétés. Choississez la lavande officinale ou « vraie », la plus courante.
– Merveilleuse antibactérienne et cicatrisante, elle s’applique à même la peau, pure, dès que celle-ci est attaquée. Aucune brûlure ne lui résiste.
– Diffusée dans une pièce, la lavande possède une action calmante. Si vous n’avez pas de diffuseur, respirez là au flacon ou appliquez en 4 ou 5 gouttes sur le plexus solaire ou la face interne des poignets.
– C’est un superbe décontractant musculaire. Diluez 5 gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale, d’arnica de préférence, et massez les muscles douloureux.

huiles essentielles

2. RAVINTSARA : le garde du corps
La meilleure amie du système immunitaire, hyperactive contre les virus !
De très nombreuses maladies ont pour point de départ une affection virale (on « attrape » un virus), et deviennent bactériennes par la suite (des bactéries profitent de la situation pour se développer). D’où le recours aux antibiotiques. Avec ravintsara, c’est simple : la maladie n’a pas le temps de se développer. L’huile essentielle lui coupe l’herbe sous le pied !
Très bien tolérée par la peau, cette huile essentielle ne présente aucun risque d’irritation, même pure.
– Pensez à elle en cas de grippe, d’herpès (labial ou génital), de refroidissement.
– Elle aide à tousser lorsqu’on en a besoin. Versez directement 3 gouttes de ravintasra dans le creux de votre main, puis passez sur le thorax et le dos.

huiles essentielles

3. TEA-TREE : le nettoyeur antibactérien
Ou arbre à thé. Où il passe, les bactéries trépassent. Il en décime un nombre absolument ahurissant.
– Tous les abonnés aux angines devraient apprendre son nom par coeur, parce qu’ils risquent de la réclamer souvent. En cas d’angine, appliquez quelques gouttes pures à mme le cou ainsi que sur les ganglions. En plus, prenez en par voie orale (2 gouttes sur un sucre à laisser fondre en bouche).
– Pensez à lui en cas d’infection : acné, abès, affection cutanée, candidose vaginale, buccale, cutanée ou digestive.

huiles essentielles

4. MENTHE POIVREE : la reine contre les migraines
En plus d’être tonique, elle est excellente pour la digestion. Elle est recommandée contre les nausées, la gastro-entérite et les digestions difficiles. Elle sera votre amie les lendemains de fête !
– Plutôt qu’un doliprane, on mise sur la menthe poivrée en cas de maux de tête. On applique deux gouttes pures sur les tempes et le front et on masse. Elle calme efficacement la migraine et procure une agréable sensation de froid sur les zones douloureuses. On se lave bien les mains après pour ne pas risquer d’en mettre dans les yeux. Sinon, ça pique !
– Après la cigarette, on avale un sucre ou un comprimé neutre avec une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée. Et on retrouve une haleine fraiche aussitôt !

huiles essentielles

5. EUCALYPTUS RADIE : doux pour les enfants
Elle possède une main de fer impitoyable envers les microbes qui s’en prennent aux enfants…
– Faites appel à ses propriétés en cas de rhume ou de grippe, ainsi que pour aider la toux. Dans la main, diluez 3 gouttes d’eucalyptus dans 3 gouttes d’huile végétale, puis passez sur le thorax et le dos du petit malade. Et ça marche aussi pour les adultes, bien entendu !

huiles essentielles

 

3 RECETTES A BASE D’HUILE ESSENTIELLES POUR SURVIVRE AU MOIS DE MAI

En Mai, fait ce qu’il te « plaie » …
On a tous des petits bobos du quotidien qui nous plombent le moral … On vous livre 3 recettes presque magiques spécial mois de Mai !

 

1. LE RHUME DES FOINS

J’ai le nez qui coule, les yeux et le palais qui démangent, j’éternue toute la journée.

Bonne nouvelle, certaines huiles essentielles possèdent des propriétés antiallergiques ! Elles traitent l’ensemble des réactions allergiques, sans les inconvénients des médicaments classiques (somnolence, sécheresse), qui ne soignent pas réellement, ne faisant que calmer temporairement les symptômes.

LA RECETTE / Voie orale
Mélanger les huiles essentielles, verser sur un comprimé neutre. A prendre 3 fois par jour pendant la période à risque.
– Estragon (20mg) : antispasmodique puissant, antiallergique, anti-inflammatoire
– Camomille romaine (10mg) : antispasmodique, anti-inflammatoire, antiallergique
– Géranium rosat (10mg) : anti-inflammatoire, stimulant des surrénales (comme la cortisone)
– Lavande officinale (15mg) : décongestionnante, améliore les résistances, diminue la sensibilité aux substances allergènes.
= Toutes ces huiles essentielles agissent sur l’ensemble des zones touchées par les symptômes allergiques : nez, sinus, pharynx, trachées, bronches. Mais aussi bouche, palais, yeux …

 

2. ÉPUISEMENT

Je n’arrête pas de bosser. J’ai encore une soirée ce soir. Je commence tôt demain matin. Je vais craquer. Depuis quelque temps, j’ai perdu mon tonus habituel.

L’épuisement sert normalement à nous forcer à ralentir le rythme. Mais nous avons tous remarqué que nous pouvions être épuisés un soir, tout en trouvant des ressources insoupçonnées si la soirée ou la nuit promet d’être agréable. Il existe diverses sortes d’épuisement : le vrai, comme par exemple, celui qui suit une bonne journée hypersportive, et l’autre, plutôt nerveux, qui ne réclame pas vraiment de repos mais plutôt « autre chose ».

LA RECETTE / BAIN RELAXANT (si fatigue nerveuse)
– Lavande officinale (5 gouttes) : effet calmant et tonique à la fois (réequilibrant du système nerveux), agit particulièrement par voie cutanée
– Lavandin super (5 gouttes) : lève les spasmes du plexus solaire, les angoisses, diminue la nervosité
– Marjolaine des jardins (5 gouttes) : tranquilisante, calme les coeurs agités
Verser le tout dans un bain. S’y plonger 20min en fin de journée. En sortant, ne pas se rincer : s’envelopper dans un peignoir doux et chaud pour laisser encore agir les huiles essentielles.

L’ASTUCE EXPRESS
– Menthe poivrée : antifatique, tonifiante nerveuse, cérébrale, physique et sexuelle.
Respirer simplement à même le flacon ouvert, calmement, profondément.
Epinette noire : Comme la cortisone : tonique générale, neurotonique, recherche du plexus solaire.
Appliquer 2 gouttes sur le bas du dos et le plexus solaire le matin après la douche.

 

3. LES KILOS EN TROP

Les raclettes et tartiflettes de cet hiver m’ont aidé à survivre au froid … Mais l’été approche et je me vois mal exhiber mon corps d’hibernation sur la plage … J’aimerai me sentir bien dans ma peau pour ne pas redouter le passage du maillot.

Il est illusoire d’imaginer maigrir sans changer ses habitudes alimentaires et sans pratiquer une activité physique suffisante … Mais les huiles essentielles peuvent vous aider !

LA RECETTE / Voie orale
Mélanger les huiles essentielles, verser sur un comprimé neutre. Prendre 1 gélule aux 3 repas pendant 20 jours. Arrêter une semaine. Reprendre 10 jours oui, 10 jours non.
– Citron (50mg) : diurétique, désinfiltrant
– Genièvre (10mg) : Décongestionnant véreux, contre l’insuffisance pancréatique
– Sauge sclérale (25mg) : favorise l’élimination graisseuse, anticellulitique, régulatrice circulatoire.

L’ASTUCE EXPRESS
– Menthe poivrée : encore elle !
Elle aide à la digestion et pour retrouver un ventre plat. Deux gouttes sur un comprimé neutre ou dans une cuillère de miel, 2 à 3 fois par jour pendant 10 jours.
– Mandarine, girofle ou cannelle : coupes faims !
En cas de fringale, on met une goutte d’une de ces huiles essentielles sur un comprimé neutre qu’on avale. Elles diminuent l’appétit et provoquent un sentiment de satiété.

 

A Rouen, j’en trouve où ?

L’Herboristerie
59 Rue de la République
76000 Rouen
02 77 76 82 78
Ouvert du Mercredi au Samedi de 10h à 19h
http://www.herboristerie-epices.com/

Betty Bio
16 rue Petit de Julleville
76000 Rouen
02 35 71 10 83
Ouvert du Mardi au Samedi de 10h à 19h
https://www.betty-bio.com/

Pharmacie Lafayette du Théâtre
91, rue du Général Leclerc
76000ROUEN
02 35 98 12 91
Ouvert du Lundi au Samedi de 8h30 à 20h
http://www.pharmacielafayettedutheatre.com/

Cet article a été écrit à partir du livre
« Les huiles essentielles, ça marche » de Danièle Festy

Et vous ? Quelles sont vos huiles essentielles préférées ?

Laisser un commentaire

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
Top
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook5k
Facebook
Instagram1k
YouTube30
YouTube
PINTEREST2k